6 réflexions au sujet de « … »

  1. Sophie K,
    Je m’associe à tes mots, sobrement associés à une de Charlie qui dit tout….
    Je suis en peine parce que cette sauvage tuerie, quelques soient les victimes me révulse…
    Je suis en peine parce que ces morts là étaient, à leur manière, de grands témoins, des « justes ». Je ne suis pas un grand lecteur de Charlie Hebdo, mais lui , ses journalistes,dessinateurs, rédacteurs font partie de mon univers, de ma culture….Sans forcément approuver leurs points de vue, ils ont aiguisé mon esprit critique, mes analyses…Merci à eux!
    Je suis en peine parce que notre société démente fabrique de la folie, des délires moyenâgeux, qu’elle n’est pas prête de remettre en cause. Elle se réfugie derrière cette horreur inexcusable pour s’auto-absoudre..
    Je suis en peine de voir la meute journalistique lancée dans une obscène curée. Est il nécéssaire de faire le scoop en faisant fuiter le nom des suspects, de positionner les forces de police renseignant , ainsi, les fuyards??
    Par contre, ils omettent de rappeler que la liberté n’existe que dans un état de droit ….Droit avec lequel bien des libertés sont prises au nom de la sécurité, bien illusoire comme on le voit…
    Je suis en peine face à la haine vengeresse qui se répand dans les rues plus vite que les courageux manifestants qui disent leurs peines et dénoncent l’islamophobie…
    Je suis en peine parce que l’horreur et la barbarie surgissent de puits sans fond, que pire encore peut advenir surtout si l’indignation ne fait pas naître prise de conscience et courage!!!!
    Demain, il faudra se remettre à rire, aujourd’hui comme hier , silence et respect !!!!!

  2. qu’on caricature l’athéisme et vous allez voir comment je vais réagir.
    ah ouais, pas mal le bûcher, là. bien, les flammes, ça jette.
    mouais, bof, à part ça c’est gris ton truc. glauque.
    facile de rire avec vos dieux, moins facile avec le néant, hein? c’est ça notre grandeur. nous on y arrive.
    mais ils savent pas dessiner ces cons-là. dommage.
    enfoirés.

    la bise triste Sophie K.

  3. En effet, étrange mise en regard avec la couverture du Nouille or Coeur de janvier ; love both / hard again

Les commentaires sont fermés.