Dans l’ombre de David

Dernière toile, pas tout à fait terminée (quelques bricoles à corriger). Ces temps-ci, je « m’extrais » beaucoup pour travailler, dessiner en particulier. Faire un clin d’oeil, aussi humble soit-il, à David Hockney et ses piscines des années 1970 m’a beaucoup amusée.
.

Cet article a été posté dans Claire-voie. Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Both comments and trackbacks are currently closed.

4 Commentaires

  1. Posted 14 mai 2017 at 13 h 24 min by patrick verroust | Permalink

    Ta généalogie rend méritoire ton humilité à reconnaître le talent plutôt que l’extraction….Tu as bien fait de te jeter à l’eau pour ce clin d’œil. ….Il me semble que vous ayez en commun le goût des couleurs qui pètent et tirées jusqu’au point de rupture où le réel sur esthétisé ouvre une fenêtre sur un rêve idéel, assez art déco , contemporain en tous cas où l’illusion n’est jamais loin du cauchemar…..

    • Posted 16 mai 2017 at 10 h 37 min by Sophie K. | Permalink

      Bien vu, Patrick… (Merci !) :) ;)

  2. Posted 2 juin 2017 at 23 h 15 min by la nuit remue | Permalink
    • Posted 2 juin 2017 at 23 h 23 min by Sophie K. | Permalink

      Ooooh, Fleetwood Mac… Belle version qui tombe à pic, merci La Nuit. :)