Musique !

Joueur de cor, par Adriaen van der Werff (1659-1722)

Bouffon au luth, par Frans Hals (v.1580 – 1666)

Joueur de cornemuse, par Abraham Bloemaert (1564-1661)

Portrait de Giacomo Cervetto, par Johann Zoffany (1733-1810)

Le concert, par le « Maître des demi figures », peintre anonyme actif à Anvers entre 1530 et 1560.

Cet article a été posté dans Explorations. Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Both comments and trackbacks are currently closed.

2 Commentaires

  1. Posted 9 juin 2017 at 12 h 29 min by patrick verroust | Permalink

    Bonjour, Sophie !
    Ce qui m’épate dans cette galerie offerte à notre contemplation, c’est l’épaisseur du coup de pinceau des trois premiers tableaux. Les personnages sortent vivants de leur toile avec une crudité sans maniérisme, avec truculence même.
    Au contraire, le tableau des musiciennes, dames de cour, dépeint une évanescence contrainte, des poses artificielles, auxquelles la liseuse de partition, seule, échappe. Tableau de commande d’où la parfaite éducation des jeunes femmes doit ressortir avec leur rang social !!!

    • Posted 9 juin 2017 at 19 h 34 min by Sophie K. | Permalink

      Absolument ! Il y a là un changement de génération, aussi, et une évolution dans l’art du portrait en deux siècles. C’est de plus en plus vivant, et de moins en moins « beau », au sens hiératique et sage du terme. C’est vachement intéressant, je trouve… Merci de ton passage ! ;)