Swing !

C’est parfois étrange de vivre dans un pays qui swingue aussi peu. Voilà une question que je me pose d’ailleurs souvent : pourquoi les Anglo-saxons swinguent-ils, et pas nous ? Est-ce que c’est simplement une tournure mentale ? Le fait que l’humour aille si bien avec le swing me le laisse penser de plus en plus. Certes, ici, on a l’esprit, le fameux « esprit Français ». On a aussi de beaux esprits, je veux bien le reconnaître, malgré cette mode du ricanement désagréable qui s’infiltre aujourd’hui partout (c’est toujours l’autre qui est ridicule, chez les Français, bien sûr). Peut-être aussi que le problème vient de notre langue, terriblement précise, carrée, quand la langue anglaise est plus floue, si ronde

Je ne trouve pas de réponse satisfaisante. Tout ce que je sais, c’est que je n’aime pas « La Marseillaise », hymne que je trouve aussi obsolète dans ses paroles que lourd et pompier dans sa musique. Ah, la marche en rang… C’est sans doute un peu l’origine du problème des Français, ce goût de la musique militaire, ce « Oooon-deux ! Oooon deux ! », qui fait que le public claque toujours des mains sur le temps fort, jamais sur la caisse claire, et donc manque si souvent de légèreté…

Cet article a été posté dans Explorations et taggé , , . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Both comments and trackbacks are currently closed.

50 Commentaires

  1. Posted 4 mars 2014 at 12 h 57 min by patrick verroust | Permalink

    Ah la la , chère Sophie, tu es trop habile, jaser sur la doulce France sur un air de Peterson….C’est trop d’esprit ( surtout pour une fâme)….(euh, je retire ce que je viens d’écrire)…
    Faut dire que cela me met de mauvaise humeur de découvrir qu’étant français , il ne coule pas de souche que je sois doté d’humour…Nous sommes le pays des lumières, c’est une responsabilité lourde à porter d’autant plus que le système sociétal en route demande qu’on éteigne les lumières, ce qui fera plaisir à Euh Euh se Lever ? . Toi , qui connais tout ou presque, qui est une observatrice hors pair (de France) , connais tu un pays où les politiques qui prolifèrent comme des blattes, ce qui nous fout le cafard. Actuellement, ils sont censés devoir se renouveler, ce qu’ils confondent avec se reconduire , ils rêvent de battre leurs prétendus adversaires à blatte couture.Nos politiques, donc, qu’ils fassent beaux ou mauvais, gardent toujours un parapluie ouvert…Ce qui est cocasse….Le prez, quel qu’il soit, devrait être appelé Son excellence Cocasse triste!
    Les rodomontades sur les velléités impérialistes russes . Les frontières comme Napoléon, où Hitler , il arase Poutine !
    Les dirigeants de l’UE craignent, ils font les gros yeux sachant que l’Obama n’est plus au plus haut des cieux. En fait , personne ne veut de l’Ukraine dans l’Europe, que ce pays soit dans la sphère d’influence de l’ours, peu importe pourvu qu’on ait le gaz…..çà gaze , et on laisse sphère , de toutes façons, il n’y a rien d’autre à faire. On voulait leur vendre un navire ultra moderne d’intervention rapide aux russkophs. A terme , nous risquons d’être sous un protectorat russe , pas soviétique mais néo fasciste. Avec les poussées asiates, dans le Pacifique et en Orient, le désengagement américain , l’Europe réduite à un marché, çà se fauche un marché, Bof…sinon , on rira jaune et nous serons bridés….Tout çà est d’un drôle . D’ailleurs le bon peuple en pincerait pour le Fabius avec sa tête de cardinal onctueux capable de lire l’épître sans rire, il passe sa vie au quatre points cardinaux. En Centrafrique, à Mbaiki, la tuerie à prétexte religieux , est terminé. Le denier musulman a été assassiné. Les officiers de l’opération sans gars ici peuvent afficher une belle assurance….C’est y pas comique, tout çà!
    Bon, je te laisse….Mon copain Peter sonne !

    • Posted 5 mars 2014 at 0 h 41 min by Sophie K. | Permalink

      Ah ouais, c’est duraille, en ce moment, l’humanité… (Et faire swinguer un Russe me semble encore plus ardu que de faire swinguer un Franssouski… boljemoï ! )

  2. Posted 5 mars 2014 at 8 h 15 min by patrick verroust | Permalink

    Les gaulois avaient la gaule, sur un champ de bataille de seize ares, ils furent bons comme la romaine, ils eurent la gueule de bois, nos ancêtres les gaulois….puis les francs les supplantèrent à la mode de chez nous , les anciens francs , les nouveaux francs durent quitter leur doulce France pour suivre , tout grognards qu’ils étaient, Napoléon qui les faisait rêver royal mais en pire. Maintenance , on a l’euro, il y a de quoi être heureux et d’avoir des crises d’humour noir. En plus les spermato se raréfient , il y a de quoi se sentir mal, les femmes sont ,déjà, folles de Georges Cloné, ce n’est pas gai! L’actualité est d’un drôle, les tempêtes nous plient les côtes (d’Armor) ….alors le franc trouillard sur l’humour tire un trait sauf d’irréductibles comiques , les clavier, les dany Boon, la clique des humoristes télévisuels qui méritent les claques dont les salles sont emplies pour amplifier leurs effets rire…L’humour est enfant de putain et même enfant de salo aurait dit Pasolini. ….Ce post scriptum est un moment ,d’humeur. Le sens de l’humour ne va pas dans le sens de l’histoire. Dans notre société de cons passés plein d’avenir si tu as de l’humour , tu meurs, trié….

    • Posted 6 mars 2014 at 1 h 50 min by Sophie K. | Permalink

      Comique de plus en plus trou-pied, à la TV… :)

  3. Posted 5 mars 2014 at 13 h 06 min by Obni | Permalink

    En Grèce, beaucoup de musiques jouées devant le public sont sur un rythme oriental (Il n’y a qu’à écouter Alexiou ou Dalaras), du genre les morceaux en 5/8 ou 7/8 (beaucoup de syncope et de contre-temps). Il y a des accents musicaux forts sur des temps faibles (si j’ose dire). Là-bas tout le monde est dans le rythme et ça sonne très naturellement. Seuls les touristes étrangers sont très souvent déboussolés…

    • Posted 6 mars 2014 at 1 h 53 min by Sophie K. | Permalink

      C’est vrai… et la musique orientale swingue aussi, d’une autre manière. Pareil pour la musique indienne… Finalement, plus tu vas vers le nord, moins ça balance (sauf des bras, pour se réchauffer), hahaha !

    • Posted 6 mars 2014 at 7 h 09 min by Obni | Permalink

      Les musiques celtiques ça swingue aussi pas mal…

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 50 min by Sophie K. | Permalink

      Chus dac.

  4. Posted 5 mars 2014 at 13 h 35 min by rakam the red | Permalink

    c’est super dur de disserter ou d’avoir un avis contrasté/décontracté sur un sujet qui associe la musique et l’humour, je n’y arrive pas…
    pourtant je suis un amoureux de la musique et de l’humour.
    cruela va!!!

    • Posted 6 mars 2014 at 1 h 55 min by Sophie K. | Permalink

      Ah mais pas la musique et l’humour, juste le swing et l’humour… Une question de rebond, peut-être ! :D

  5. Posted 5 mars 2014 at 13 h 47 min by rakam the red | Permalink

    sinon, notre « pseudo » gout pour la musique militaire ne serait pas, par hasard, du à nos fanfares de village?
    fanfares qui ont, je le concède, un format plutot musiques militaires.
    non?

    • Posted 6 mars 2014 at 1 h 56 min by Sophie K. | Permalink

      :) J’ai l’impression que notre XIXe siècle bourré de fanfares et de marches viriles à abîmé nos tympans pour 10 générations.

  6. Posted 6 mars 2014 at 0 h 23 min by Zoë Lucider | Permalink

    Oui, enfin ce sont surtout les Noirs qui swinguent. La country par exemple c’est pas si fun. Nous avons quelques bons jazzmen nous aussi. Mais la langue française ne se prête pas à la syncope comme l’anglo-saxonne , trop de syllabes. Et Oscar Peterson, c’est un des plus grands. Enfin bon, la Marseillaise c’est nul mais God save the Queen c’est pas terrible.
    Quant à l’humour ! Anglais, j’adore ! américain euh …
    C’est un peu en vrac, mais il est tard :-)

    • Posted 6 mars 2014 at 2 h 07 min by Sophie K. | Permalink

      Non non, je maintiens, l’Anglo-saxon swingue ! Le swing ne se limite pas au jazz, quand même, un paquet de groupes de rock swinguaient, et on a eu une flopée de grands musiciens blancs de country, de bluegrass, de blues, etc. qui décapaient et décapent toujours. C’est pas une question de couleur, c’est une question de feeling. D’un côté, Karen Dalton, de l’autre… heu… chépa… Sardou ?
      Sinon, le « God Save the Queen » pourrait être d’origine française , composé au XVIIe par la supérieure de Saint Cyr ! :D

    • Posted 6 mars 2014 at 2 h 10 min by Sophie K. | Permalink

      Comme hymne, on aurait dû prendre « Le Chant des partisans » à la fin de la guerre, je trouve. Ça swingue pas non plus, mais au moins, c’est beau.

  7. Posted 6 mars 2014 at 10 h 55 min by rakam the red | Permalink

    c’est intéressant ça, est ce que l’humour à un rythme?

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 46 min by Sophie K. | Permalink

      Voui.

      Enfin…
      Bon. J’me comprends. Une sorte de légèreté, disons
      :)
      :D

      Non, sérieux, enfin non, pas sérieux : regarde les films muets de Keaton, ou de Chaplin ! Même sans musique, ça swingue !

  8. Posted 6 mars 2014 at 14 h 00 min by patrick verroust | Permalink

    Je trouve que les musiques de la Renaissance, les danses et chants populaires régionaux avaient des rythmiques entrainantes sans compter la musique psalmodique qui n’était pas que d’église…

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 49 min by Sophie K. | Permalink

      Mais le swing, c’est pas lié au rythme (au sens où ce n’est jamais sur le temps), mais plutôt au contre-temps, au suspend, au décalage imperceptible…

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 51 min by Sophie K. | Permalink

      On dit « suspend », ou « suspens », pour « suspendu » ?
      Gnih. Sais pas.

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 55 min by Sophie K. | Permalink

      Ceci dit, j’ai toujours trouvé que Vivaldi ou Bach pouvaient swinguer, selon les interprètes…

  9. Posted 6 mars 2014 at 15 h 15 min by rakam the red | Permalink

    on en revient à « la fanfare m’a tué » :)

  10. Posted 6 mars 2014 at 15 h 39 min by patrick verroust | Permalink

    L’humour à un rythme? Intéressante question….D’une certaine manière , oui. Il suppose un sens de la situation Improviser un geste ou plutôt une geste humoristique , embarquer dans un autre univers, créer un délire, partager, surprendre, séduire , tout cela suppose , outre une éthique rigoureuse, un esprit et une psychologies prompts mais aussi un sens du rythme, des moments de repos et de silences. Il faut savoir laisser les rires courir leur erre, les faire se croiser car chaque auditeur à son rire, se faire le chef d’orchestre d’une symphonie particulière….

    • Posted 7 mars 2014 at 0 h 53 min by Sophie K. | Permalink

      :)
      Donc l’humour a un rythme, et ce n’est pas celui des marches militaires (sauf si Peter Sellers s’en mêle), si on résume.
      C’est compliqué, mon histoire, quand même, j’avoue.

  11. Posted 7 mars 2014 at 11 h 34 min by Zoë Lucider | Permalink

    Paul Personne que personne ne connait swingue, Higelin aussi dans sa période « Champagne » en particulier. Mouais, ils sont pas nombreux, j’admets.

    • Posted 7 mars 2014 at 19 h 16 min by Sophie K. | Permalink

      Non, mais y’a des Français qui swinguent, heureusement. :)
      Je ne suis pas très Higelin ou Paul Personne, j’avoue. Mais Daft Punk, c’est pas mal, par exemple. Ou Air, que j’aime beaucoup. Nougaro swinguait bien. Petrucciani, super bien. Thomas Dutronc itou (bon, là je triche, je choisis des groupes ou du jazz).

    • Posted 7 mars 2014 at 19 h 20 min by Sophie K. | Permalink

      Même Aznavour swinguait, jadis…

  12. Posted 7 mars 2014 at 13 h 58 min by patrick verroust | Permalink

    Une statistique pertinente pour expliquer pourquoi les anglo-saxons swinguent plus que les français. Plus de la moitié des terrains de golf et des licenciés sont dans les pays anglo-saxons. La France est très mal classée . Il faut dire,à notre honneur, que Golf serait les initiales de « Gentlemen Only, Ladies Forbidden ». Le balancement des hanches des françaises, particulièrement, swinguant n’est donc pas compté. Il faisait jaser tous ces puritains obsédés par les trous de balles mais incapables de dépasser 18 trous,
    « petits bras d’honneur »<auarait dit DSQ…..

    • Posted 7 mars 2014 at 19 h 17 min by Sophie K. | Permalink

      Tu rigoles, mais t’as pas tort, hahaha !

  13. Posted 7 mars 2014 at 19 h 18 min by Sophie K. | Permalink

    Mais vous êtes hyper diserts, sur ce coup, tous ! :)))

  14. Posted 8 mars 2014 at 23 h 10 min by zoe lucider | Permalink

    C’est parce que tu as touché notre fibre nationaliste : koi! Pas swinguant nous serions! Et le débit de l’eau le débit de lait ! Ca swingue pas peut-etre? Nan mais quand même !

    • Posted 9 mars 2014 at 0 h 30 min by Sophie K. | Permalink

      Ah oui, Trenet swinguait, très juste ! :)

  15. Posted 8 mars 2014 at 23 h 54 min by patrick verroust | Permalink

    Anne Germain, dans les demoiselles de Rochefort d’abord avec les swingle singers puis les parapluies de Cherbourg , swinging in the rain (et pas qu’à Demy), tu les oublies, hein? PFFFFTTT!!! En plus la Louisiane fut française avant d’être vendue par Napoléon qui refusa, en outre (qu’il était) d’abolir l’esclavage….Subséquemment, nous ne sommes pas pour rien dans l’émergence du blues et du jazz , du swing en un mot . Cela va être coton de prouver le contraire…..

    • Posted 9 mars 2014 at 0 h 33 min by Sophie K. | Permalink

      On est surtout pas pour rien dans la traite des Noirs, hélas… De là à dire qu’ils auraient inventé le blues grâce à nous, ce serait… comment dire… plus que gonflé ? :D

  16. Posted 9 mars 2014 at 13 h 30 min by patrick verroust | Permalink

    Chants, musiques de douleurs, de résignations, de révoltes enfouies….De Voltaire à Napoléon, le bois d’ébène avait du prix qui fit bien des fortunes. L’humour est certes un peu lourd, mais la piqure de rappel jette un pavé salutaire dans nos imaginaires et nos fantasmes….Le cartésianisme mâtiné de morale religieuse fit de nous des animaux à sang froid….Swing again!!!

  17. Posted 9 mars 2014 at 18 h 55 min by patrick verroust | Permalink

    Le swing s’inspire de la valse dite à trois temps , le jazz lui se joue sur quatre temps subdivisés, chacun en trois temps. Le swing donne des frémissements qui s’approche de la transe qui a des racines culturelles africaines. Je perçois , à tort peut être, une différence entre la transe issue du swing et celle qui jaillit des soirées techno ou des rave parties. La première reste un langage socialisé avec des expressions psychosomatiques codifiées qui se jouent dans l’échange. La seconde me paraît être une expression individuelle sans échange, la pure recherche d’un état second….Mais, il est possible que je n’y comprenne rien!!! L’important est d’être transe porté dans l’univers musical qui englobe une bonne partie sinon tout l’univers artistique. L’écriture a sa musicalité propre comme l’humour qui est une forme particulière d’écriture et d’oralité…

    • Posted 10 mars 2014 at 0 h 25 min by Sophie K. | Permalink

      Là, tu explores un domaine où je ne me risquerai pas (je manque de théories dans ma besace)… :)

  18. Posted 9 mars 2014 at 22 h 20 min by PhA | Permalink

    Aux Etats-Unis l’art est d’abord populaire quitte à s’intellectualiser ensuite, non ? Une impression comme ça.
    Ici c’est différent. Parfois c’est peut-être même le contraire.

    • Posted 10 mars 2014 at 0 h 34 min by Sophie K. | Permalink

      Hello Philippe ! :) Contente de te lire – d’autant que j’ai beaucoup déserté le web et ton beau blog ces derniers mois, par overdose de travail et énorme manque de temps…
      Oui, chuis d’accord, ici on théorise d’abord, c’est devenu une tradition (peut-être sont-ce nos racines latines, et le grand nombre de penseurs que ce pays a produit). « Le Penseur » de Rodin est une caricature de Français, au fond : pendant que les autres dansent, il réfléchit à une nouvelle théorie du swing. :D

  19. Posted 10 mars 2014 at 4 h 46 min by patrick verroust | Permalink

    Joli variante le « je pense donc je swingue » ….Pour les USA , je ne sais pas mais en France la plupart des genres musicaux plongent leurs racines dans les chants et danses populaires, ils furent récupérés pour devenir des musiques de cour et des parades royales. L’art de la danse pour le roi était aussi important que l’art de la guerre, il assurait par ses parades son pouvoir sur ses féaux, les musiciens comme les comédiens furent attachés aux grands aristos comme partout en Europe…Après Rabelais, la littérature devint l’apanage d’une caste intellectuelle, la peinture échappa , en partie , à cette malédiction quoique la division entre artistes et laborieux formata les esprits et les rapports…..Les sixteens, les bons comme les mauvais faillirent faire éclater ces divisions mais la TV reformata cette évolution , elle continue à crétiniser dans les grandes émissions dites populaires grâce aux rentes qu’elles accordent aux vieux dinosaures ou aux artistes sans talent aucun, les prétendus humoristes méritent une palme particulière dans la nullité…..Enfin pourvu que çà pulse!!

    • Posted 10 mars 2014 at 10 h 53 min by Sophie K. | Permalink

      Ça pulse pas des masses chez Drucker… :) Mais lui, il fait des émissions pour les plus de cent piges, et à cent piges, swinguer fait prendre de gros risques de crash-éparpillage-de-cartilage (c’est l’âge)…

  20. Posted 10 mars 2014 at 14 h 06 min by patrick verroust | Permalink

    A c’t âge, de cartilage’ il y a plus. Il a été rongé par les animaux de compagnie. La sarabande des danses macabres swingue pas mal. Elle mobilise les cinq sens, du moins ce au’ il en reste. Saint sans en fit une exécution capitale. Mordieu!

  21. Posted 10 mars 2014 at 14 h 22 min by patrick verroust | Permalink

    Danser sa mort, c’était une belle idée….surtout, avec de multiples répétitions !!!

  22. Posted 11 mars 2014 at 17 h 46 min by patrick verroust | Permalink

    Un article instructif sur Télérama piqué sur le Monde.fr:

    Emmanuel Parent : “La notion de musique noire ne peut naître que d’un point de vue américain”

  23. Posted 11 mars 2014 at 17 h 47 min by patrick verroust | Permalink

    Bizarre , le fonctionnement de la modération, S’cusez!

    • Posted 11 mars 2014 at 23 h 52 min by Sophie K. | Permalink

      Désolée, le site modère quand on met un lien, je ne sais pas désactiver ça… ;)

  24. Posted 12 mars 2014 at 11 h 41 min by patrick verroust | Permalink

    Ce qui est drôle , c’est que le message posté a fini par apparaître avec la mention « en cours de modération » . SI j’avais fait l’éloge de Copé ou de Dany Boon , de quoi aurais je eu l’air? ….

    • Posted 12 mars 2014 at 17 h 34 min by Sophie K. | Permalink

      C’est pas moi c’est l’site ! :D