Tag Archives: Voutch

Tout se mérite !

Bon, d’abord, avant même de discuter de ce titre qui, en lui-même, pourrait renvoyer à toute la montagne de déchets mentaux sous laquelle nous sommes étouffés en ce moment (écartez, punchez, respirez !) malgré nos pelles, nos pioches et notre volonté de fer, une belle et bonne nouvelle : « Bois sans soif », le premier roman de François Perrin, est enfin sorti. Inutile de vous préciser que je me suis ruée dessus et que j’ai déjà commencé à le humer, ainsi qu’on le fait d’un grand cru. D’abord parce que j’aime François Perrin depuis qu’on s’est rencontrés – virtuellement, puis en vrai – il y a six ans, époque où j’ai commencé à le lire sur le web, puis sur Strictement-Confidentiel. Ensuite parce que j’adore faire du copinage quand mes grands copains (on ne dit plus « amis » depuis FB, c’est dévoyé à donf’) ont du talent. Et lui, il en a un paquet, d’ailleurs Jaenada le dit lui-même très joliment en préface, et Jaenada, c’est pas rien, je te prie de le croire.

« Bois sans soif » (Editions rue Fromentin), ou la vocation du zinc, devant, parfois dessous, et surtout derrière. Vous trouverez l’auteur ici (cliquez), ou vous ne l’y trouverez pas, selon ses humeurs. (PS : Je ne sais pas pourquoi, d’autant que je n’ai pas encore lu le livre, mais je ne peux m’empêcher, soudain, de penser à Jacques Perret et à son « Vent dans les voiles », géniale et si drôle histoire de bar devenu navire une fois baissé le rideau d’acier… Perrin, Perret… Bizarre, bizarre, non ? … Vive le vent.)

Continue reading »

Posted in Explorations | Also tagged , , , 21 Comments