Paon perdu et retrouvé

Deux jolies photos du paon que j’ai dessiné pour Iosis il y a deux ou trois ans. Le dessin avait été brodé (tapissé est le mot exact) pour des coussins. Je ne l’avais jamais vu fini. Je suis très contente du résultat, j’avoue. :)

Sacré nom de non !

Cunégonde et Adalbert en pleine concentration créative

Depuis plusieurs mois, les boulets de la pub’ ont trouvé un nouveau concept qui les fait tellement frétiller qu’ils se le refilent les uns aux autres comme une maladie vénérienne : le « lâcher de prénoms ». Ce truc-là a commencé dans les reportages formatés des journaleux-robots de l’audio-visuel (« A sept heures, Georgette commence sa tournée de factrice », texte en voix off à dire évidemment avec le ton insupportable adopté dans tous les formats de type « Chic, aujourd’hui, je serre des méchants au petit matin avec la BAC et je les menotte en calbouze au radiateur ».)

Continue la lecture

Etre là sans être là…

Pas beaucoup de news à donner depuis quelques mois, j’en suis désolée, mais beaucoup de travail sur des choses que je ne pourrai montrer que lorsqu’elles seront publiées. Mille pensées, quand même, avec une traduction d’anciens contes adaptés à l’univers de Mickey. Le livre est très joli et je me suis régalée en l’adaptant.
.

Dans l’ombre de David

Dernière toile, pas tout à fait terminée (quelques bricoles à corriger). Ces temps-ci, je « m’extrais » beaucoup pour travailler, dessiner en particulier. Faire un clin d’oeil, aussi humble soit-il, à David Hockney et ses piscines des années 1970 m’a beaucoup amusée.
.

Autoportrait

Une toile enfin finie ( vu les détails, on ne s’étonne pas des masses de ma lenteur, mais pas de camisole, please ! ), baptisée « Autoportrait » par l’un de mes proches (et ce n’est pas faux parce que je ressemble assez à un genévrier, coiffure comprise, haha !)…

Je suis partie d’une belle photo de canyon pour la lumière et les couleurs, mais tout est redessiné de manière à faire apparaître des visages dans chaque roc. Moi, je ne vois que ça, mais je ne sais pas si vous les distinguerez tout de suite. Le genévrier est une création à partir de plusieurs arbres. Comme d’habitude, la lumière est un peu spéciale. Quant à la rivière, je l’ai carrément inventée.
(Acrylique sur toile, 50 cm x 50 cm.)

Enregistrer

Enregistrer