22 réflexions au sujet de « Interlude »

  1. Chouette idée de nous offrir cette musique dansante !

    P.S. : Il paraît que c’est selon ce rythme là qu’il faudrait effectuer les massages cardiaques (enfin, c’est ce que j’ai entendu à la télé).

    1. Oui, c’est là où l’on voit quelle époque particulièrement emmerdante nous traversons, hahaha ! Bon, je me suis dit qu’un coup de ce chouette rhum virtuel nous ferait du bien, alors tchin. :)

  2. Très impressionnant : pas facile de regarder les pieds où les hanches sans se laisser distraire par les petites culottes. Assez bluffant également : que viennent faire, dans cette espèce de Fièvre du samedi soir, Gilda et La dame de Shanghai avec, semble-t-il, Fred Astaire, dansant sur un rythme anachronique ? Eblouissant.

    1. Ah, côté petites culottes, j’avoue que je n’ai pas fait très attention… :D
      En tout cas, ce montage est vraiment bien fait, et le swing, la magie et l’humour des chorégraphies se scotchent à la perfection sur les impeccables sections de cuivres des Bee Gees.

  3. De part Dieu, c’est plus ébouriffant que du Astair X, bien des obélisque ont du trouver les proportions magiques!!!
    icon_music

  4. SophieK:

    Tu te rattrapes bien….Interlude pour faire une pause dans cet inter-minable passage d’une année à l’autre avait un goût ludique qui sonnait faux. Là tu réussis un un inter- rythme de bel effet . Viva la comédie!
    icon_lol

    1. Allons bon, de quoi devrais-je « me rattraper » exactement ? :D
      D’avoir dit du mal du déluge de Noël ? Non non non ! Je persiste et signe : Noël, c’est bruyant, vain, fatiguant, hypocrite et rasoir.

      (Sinon, « interlude » parce qu’en fait, je me repose un peu loin du web, du tel et des mails, ces jours-ci, ce qui fait un bien fou.) :)

  5. S’cuse! me suis mal exprimé donc chuis mal inter- prêté….Moi pas vouloir remettre en cause ton point de vue sur la période dé-faite….j’ai voulu jouer avec interlude ,interminable, interim….Loupé, j’aurais du me l’interdire de faire des mauvais mots passants.
    T’as bien raison de te mettre en stand by, surtout si le stand est chaleureux, voluptueux,amical….Bye Bye!
    icon_snif

    1. Je crois que je vous prends assez souvent par les sentiments, en fait. Ah là là. C’est déplorable. Pardon. :)
      J’ai l’impression qu’Hayworh déclenchera toujours les passions. Je me demande si, avec le temps, elle n’est pas en train de battre à plate couture Monroe, Gardner ou Garbo…

    1. Ah, Gene Tierney… Merveille. Si j’étais un homme, je choisirais Gene Tierney comme absolu. En tant que femme, j’hésite encore entre Mitchum, Astaire, Welles et Cooper (ça dépend de mon humeur de Messaline)… :-))

  6. Bonjour koechlinette !

    A travers les blogs, se découvrent quelques personnalités étonnantes, des univers insoupçonnés qui apportent des confrontations enrichissantes…..Je suis heureux d’avoir découvert tes blogs, Strictosse puis strictement confidentiel k. Dans la galaxie des blogs que je fréquente, Strictosse était l’asteroïde autour duquel gravitaient , librement, les autres….. Tu y apportais un lot d’informations et d’analyses, pertinentes, solides, aussi bien étayées qu’agréablement écrites, tu laissais se dérouler, à travers les commentaires, de réels échanges grâce à une liberté d’expression pas si courante y compris chez les chantres de la liberté de penser et de le dire…
    Lorsque je lis un texte, mes réflexions se cantonnent, délibérément, à ce que je lis sans chercher à fantasmer sur la personnalité de l’auteur , même, si ce n’est pas,tout à fait étanche. A travers les sujets abordés, les échanges , tes coups de gueule et d’humeur, tes réflexions , tes goûts , tes passions, tu te livres…..C’est avec beaucoup d’amitié que je considère la femme indépendante et autonome que tu veux être, ses choix pas si faciles, ses talents artistiques, multiples, sa culture étendue, la qualité de ses réflexions, son équanimité malgré un, probablement, solide carafon, sa drôlerie et sa créativité…Le but de tout ce qui précède n’est pas faire ton hagiographie, mais de souhaiter que tu continues d’être ce que tu es, que tu entretiennes ta vie de blogueuse ou pas, ce que, égoïstement, j’espère.
    Sois épargné des maux de dos et autres vicissitudes….A la peintre, illustratrice, créatrice, plombière, carreleuse, et j’en passe….Salute ! …Qu’Hermès te soit propice !
    icon_cool

  7. Hahaha, c’est trop gentil. Merci Patrick. Belle année à toi aussi, ô hagiographe poétique au bagout débridé. Qu’Athena t’ouvre toutes les portes sans grincements de gonds (ou de c..s) ! ;)

  8. Va falloir tenir l’année à ce rythme là ! Dans un tel cas, elle sera forcément comme j »ai envie de te la souhaiter en regardant la vidéo, , joyeuse et trépidante, et sans cesse renouvelée.
    J’y rajoute plein de réussites. Quand on entend partout parler de crise, c’est important de penser réussite. Et puis aussi repos. Se ménager. Parce qu’encore une fois, à ce rythme là….
    icon_lol

    1. Merci Roland. Tout pareil pour toi. Faufilons-nous entre les crises de foi et les crises de foie. ;)
      (Pour ma part, je commence lentement. Ça commence à bien faire, ce rythme d’enfer. Rien le temps de voir que zap ! Cette année, ce sera le temps du pinceau, là.)

Les commentaires sont fermés.