Un jour je serai libre, dédicace et expo

Un jour je serai libre, Sophie Koechlin, Editions Kanjil

Mercredi 5 décembre 2012

dédicace et exposition des originaux de

« Un jour je serai libre »

à la Librairie-galerie Laurence Mauguin

1, rue des Fossés Saint-Jacques – 75005, Paris

de 17 heures à 20 heures

L’exposition des dessins durera jusqu’au dimanche 9 décembre.

_________________________________________________________________

Un jour je serai libre, détail, Sophie Koechlin

Interview de Cécile Rondeau-Arnaud sur Fréquence Protestante,

podcast ici (cliquez, puis descendez en bas de la page), c’est l’émission du 30/11/2012 à 13 heures.

(En dehors de ça et du boulot, comme vous avez pu le constater, je n’ai RIEN le temps de faire, même pas d’écrire, de lire les blogs ou bien quelques livres, ni de suivre les actus ousque Copé et Fillon se tapent dessus tout le temps. Ceci dit, les copains m’informent vachement bien : à propos des rebondissements de l’affaire DSK avec les 6 millions de dollars que l’intéressé pourrait verser à M’ame Diallo, le truc le plus drôle entendu avant-hier : « En tout cas, avec cette histoire, qu’est ce qu’il aura déboursé ! » (TM Richard).

30 réflexions au sujet de « Un jour je serai libre, dédicace et expo »

  1. Je te souhaite un franc ( un euro?) succès , mercredi. J’espère qu’il y aura une telle foule que ce sera un peu coton et que tu risqueras la tendinite…Je suis que l’ambiance sera sympa et plus…

    Pour te tenir au courant de la vraies vie, la fausse se tait: A l’UMP , le nouveau slogan serait « le gnon fait la farce, à force.. »
    Quant au Ska,
    il a avoué avoir les bourses plates, il est a-saillie de dettes et va devoir emprunter auprès de sa bande. Pour cette affaire, Sinclair suffit elle?

    Mercredi, c’est ton Noël à toi!
    icon_cool

    1. Nowel ? :)
      (Je n’écoute plus les infos, sinon. J’en peux plus de tous ces gens censés commander qui se comportent comme des… j’ai pas d’mot, tiens.)

  2. Excellente nouvelle (l’exposition, bien sûr ; pas le fait de n’avoir plus de temps à soi) et très bonne idée (la dédicace très bientôt dans cette libraire/galerie) !

  3. Oh ! Encore une somptueuse expo que je ne visiterai pas. Raaaah! Te souhaite de belles rencontres.
    Quant à l’actu, j’essaie de m’en préserver pour me maintenir dans un état compatible avec la fréquentation des gens ordinaires : pas leur faute si tous les abrutis de la gente « qui compte »sont dans la surenchère méprisable.

    1. Sont fatiguant, surtout, ceux de la gent qui compte (ils comptent très bien). On aurait envie de les raturer de froisser le papier, de prendre une belle feuille toute neuve, de tailler deux beaux crayons, et de recommencer leurs personnages à ZERO.
      Aaaaaaaaaaaaah…..
      icon_evil

  4. Je ne sais pas qui est le bassiste dans la vidéo de Luther J. , mais qu’est-ce qu’il tourne, on dirait une locomotive !
    Ah, si seulement on pouvait tout faire, dans la vie… J’aurais adoré jouer de la basse comme ça.

  5. La séance dédicace est passée…Tu es , je suppose, lessivée mais contente…Je ne me lasse pas de venir sur le blog regarder les images. T’imagines, je deviens gâteux !
    icon_erk

    1. Lessivée, bien vu, haha ! Et très contente. Mais vivement ce soir, j’ai encore du taf, mais je vais bien buller ce we, enfin !
      Merci de tes passages, c’est super sympa ! :)

  6. Purée… Trois tentatives pour poster une réponse. Marre d’OVH, de ses bugs constants depuis août, et de cette lenteur…
    Si j’ai le courage, au printemps, je déménage.

  7. La musique des équipages de chasse est une libération mentale de l’instinct de tuer….Le sage veille, « Tao », « Tao » répond l’écho …..

    Quant au fond, le blues « libération mentale » , pas forcément. Quand j’écoute certains morceaux de blues, j’entends l’asservissement, la lassitude, l’oppression, la volonté de vivre même en « underground » caché, la voix des « untermenschen ».
    Je l’écoute dans mes coups de blues ou quand le blues m’est nécessaire pour m’échapper. C’est, peut être ce que tu entends par « libération mentale »!
    Toutes les musiques sont libératrices, la Marseillaise,historiquement, le drum and bass , plus encore . Ce dernier est total full mental jacket !
    icon_music

    1. Le blues permet justement de dénoncer asservissement, solitude, etc., d’où la libération en question. « La Marseillaise », en revanche, est, comme toute musique militaire et chant de marche, une musique d’embrigadement, dans tous les sens du terme… :)

  8. Chère Sophika, je viens d’écouter le podcast et c’était un plaisir. Votre voix vous va très bien. Elle est claire, joyeuse, pleine de vie. C’est ce que vous dites, bien sûr, qui est plein de vie, aussi :)

    C’est la première fois que j’entends la prononciation de votre nom, pas du tout ainsi que je le prononçais ;)

    Ainsi donc « Un jour je serai libre », c’est un de vos premiers textes publiés. Réécrit et illustré. J’en découvre l’existence, je vais l’offrir…
    Merci Sophie icon_music

    1. Merci à vous, Michèle ! :) Très heureuse de vous relire, j’espère que ces fêtes vous permettent de souffler et de prendre du temps pour vous et les vôtres.

      Ah mon nom, oui, de Kéchelinne à Kouechlain, j’ai tout entendu, hahaha ! A la vérité, la prononciation dépend un peu des lieux, car je crois qu’en Alsace, on le prononce de façon plus germanique. En Inde, grâce à ma lointaine cousine Kalki, devenue star de cinéma, je sais qu’on dit Keuchlinne… :D

Les commentaires sont fermés.